Hanoi -2

Journée de transition entre le retour de notre trek et notre départ pour Cat Ba.

Cette journée à Hanoi était supposée en être une de pause. Mais que voulez-vous nous sommes hyper actives et aimons la vie ! Mais on a tout de même fait la grasse matinée dans nos lits bien douillets. Après le petit déjeuner, Marie-Josée et moi écrivons le blogue alors que Julie fait une sieste. Après avoir mangé un excellent Banh mi, on goûte à notre premier egg coffee.

Je décide d’aller voir le train d’Hanoi avant le cours de cuisine alors que les filles se reposent à l’hôtel.

Street train

Dans certaines rues du vieux quartier de Hanoi, le train passe très très près des maisons. Si proche que cela est devenu une attraction touristique. Je m’y suis rendue par curiosité. Comme j’ai toujours une bonne étoile, j’y suis arrivée 10 minutes avant que le train passe. J’ai alors pu constater le phénomène et être témoin de quelque chose d’assez impressionnant.

Imaginez à peine deux mètres de chaque côté d’une voie ferrée et une vie de quartier comme si de rien n’était. À mon arrivée, je constate la présence de tables, de chaises, de cordes à linges, d’un étale de marchandises, des gens assis qui prennent une bière ou un café et des locaux assis sur la voie ferrée qui discutent avec leurs voisins et une dame qui fait sa vaisselle.

Un coup de sifflet et voilà que des locaux se mettent à ramasser le tout. En un rien de temps tout a disparu ! On se sent comme dans un film. Les touristes sortent leurs caméras et leurs téléphones pour immortaliser le spectacle. Quelques hommes s’activent davantage et font de grands gestes en pointant des touristes … on sent un cran de stress monter. Quelques touristes se font carrément prendre le bras et pousser dans un renfoncement d’une maison. Le sifflement du train se fait entendre. Les locaux semblent s’assurer de la sécurité des touristes.

Mon rythme cardiaque augmente. La locomotive approche. Voilà, on la voit qui s’avance en sifflant. Là où je me trouve …si j’allonge mon bras, la locomotive me l’arrache. J’ai le cœur qui bat, les cheveux qui volent au vent, l’odeur de la locomotive qui s’engouffre dans mes narines et les yeux tout écarquillés ! J’arrive à tenir mon téléphone collé à mon corps pour prendre un vidéo. Il y a environ une vingtaine de wagons. « Pouf » Le train est parti. En moins d’une minute la vie reprend son cours. Les chaises et tables reprennent leurs positions. Les locaux reprennent leurs tâches et ressortent leurs marchandises et les touristes s’exclament de leur expérience !

Honnêtement c’était quelque chose à vivre !

Cours de cuisine

Que fait-on dans une ville où la cuisine est succulente … un cours de cuisine ! C’est en compagnie de notre chef que nous découvrons un des marchés de Hanoi.

Vivant, coloré et instructif !

On y apprend que le cochon « tout entier » mais découpé en partie a été tué 1 heure auparavant. Lorsque celui-ci est vendu en entier, le mari en tue un autre et l’apporte à sa femme pour le vendre. Plus frais que ça … impossible !

Les vietnamiens se rendent au marché deux fois par jour chaque jour. Ils achètent frais et cuisinent immédiatement ce qu’ils achètent.

À l’extérieur de Hanoi, on apprend qu’il y a un village spécialisé dans la fabrique de nouilles: « Cu Da » ou « Vermicelli village ». Les producteurs font des centaines de tonnes de vermicelles chaque année. On parle de 15 à 20 tonnes de vermicelles empaquetées par jour pour le Vietnam.

Au programme de notre cours, 5 plats : soupe Pho avec du bœuf, Bún cha (porc grillé), Nem rán (spring roll), Nôm du du (salade de papaye), egg coffee.

Bien parées de nos tabliers, nous écoutons attentivement les explications de notre chef ! Nous réalisons que la saveur tant aimée de la soupe Pho provient de la complexité du bouillon ! Également, nous perçons le mystère des Nem que nous avons tant aimés lors des repas partagés avec les familles dans le nord. Un mot : miam !

L’ambiance, les odeurs, les saveurs, les couleurs, les sourires sont au rendez-vous! À table ! Quel bon repas et beau moment !

Night market

Le night market a lieu du vendredi au dimanche dans le vieux quartier. Outre les nombreuses tables de vêtements et de babioles ont peut y entendre des performances des groupes locaux.

L’organisation des rues du vieux quartier français est fort intéressante ! Aux nombres de 36, chaque rue à sa spécialité: montres, vêtements, snack, boissons et cigarette, stèles funéraires, médicaments, vermicelles, sucres, des objets « fake »…

Nous avons aussi trouvé la rue de la bière / bar ! Voilà ce que nous cherchions pour terminer cette journée en beauté !

À la vietnamienne, c’est à notre tour de s’assoir sur des petits bancs en plastique pour déguster notre bière « Tiger ». En bonus, un trio (guitare, violon et percussion) anime les passants. Plus que parfait ! Tchin tchin !

One Reply to “Hanoi -2”

  1. oh Marie-Claude, j’anticipe déjà, avec tristesse, le jour où tout ce beau périple s’arrêtera.. jamais je n’aurai aussi bien voyagé et découvert des coins paradisiaques de ce monde.. tes photos et tes descriptions ont été tellement dépaysantes que je n’ai qu’une envie: t’encourager à reprendre un autre différé… MERCI encore mille fois pour tous ces partages!! bisous!

Leave a Reply to Anne EVRARD Cancel reply